lillegrandpalais.com

Edito

Vous retrouverez sur ce blog les acteurs qui font de Lille une destination dynamique mais aussi ceux qui contribuent à rendre Lille Grand Palais toujours plus créatif ! Nous traitons ici de l’actualité culturelle de la métropole, les experts de l’événementiel s’expriment, nos clients parlent de leurs événements… Bonne lecture !

A la Une – Le Blog

A Lille la scène musicale explose

Le 21 novembre 2011 par A la une

"On n'avait jamais vu un public comme ça, presque plus énergique que nous !"Des notes qui dégoulinent comme des gouttes de peinture, la scène musicale lilloise résonne de tonalités variées, électroniques, folk ou pop, et qui s’exportent très bien. En tête, le trio We Are Enfant Terrible surfe sur une électro originale, le 8bit, bourrée de sons inventifs inspirés des jeux vidéo de leur enfance.

We Are Enfant Terrible s’écoute avec un t-shirt Mario Bros et un casque bariolé. Le trio nordiste s’est frappé une renommée au rythme des bips de console Nintendo qui se glissent entre les notes. Ils ont grandi avec des manettes de jeux dans les mains et se sont habitués aux sons enfantins et parfois répétitifs. Leur musique est colorée, triturée entre guitare, claviers, batterie et tintements de Game Boy.Cette année, le trio a exporté ses rythmes au Texas, au Canada, en Allemagne et en Chine, où sa musique tourne en boucle sur les ondes. Cyril Debarge, le batteur, se souvient du choc culturel, lorsqu’ils réalisent que leur musique est plus connue à l’étranger que chez eux. « Dans un bar de Shanghai, la salle était tellement pleine qu’on a dû avancer l’heure du concert. Ils connaissaient nos chansons par cœur ! On n’avait jamais vu un public comme ça, presque plus énergique que nous ! ». La tournée devrait ralentir, le groupe prépare –enfin – son second album, pour la fin 2012.

De l’énergie, Roken is Dodelijk en a aussi sur scène. Ils sont six, originaires du Nord et bourrés d’imagination. Leur nom en est la première marque… Ils ne savent pas tous le prononcer, normal, c’est du flamand. Traduisez « Fumer tue », comme l’avertit l’inscription sur les paquets de cigarettes. Leur pop-folk est hétéroclite et tintinnabule elle aussi de sonorités électroniques hallucinées. Leurs premiers morceaux sont certes remplis de douceur mais, sur scène, les nordistes vibrent parfois à en faire éclater toutes leurs cordes de guitare. Leur premier album est attendu début 2012, et pas uniquement au Nord de Paris.

Leur musique se veut « nostalgique et fraîche à la fois », selon Jérôme, guitariste et chanteur de Roken. Ils refusent d’être dans l’air du temps mais rêvent à des duos avec des groupes d’électro en vogue, comme leurs confrères de We Are Enfant Terrible, avec qui ils ont déjà partagé quelques lives.

Alice Adéjès

suggérer un sujet - partager un lien Aucun commentaire
Publier un commentaire * Champs requis