lillegrandpalais.com

Edito

Vous retrouverez sur ce blog les acteurs qui font de Lille une destination dynamique mais aussi ceux qui contribuent à rendre Lille Grand Palais toujours plus créatif ! Nous traitons ici de l’actualité culturelle de la métropole, les experts de l’événementiel s’expriment, nos clients parlent de leurs événements… Bonne lecture !

A la Une – Le Blog

Le LAM devient la ville magique

Le 19 septembre 2012 par A la une

Présentée dans le cadre de la nouvelle édition de lille3000, Fantastic 2012, l’exposition La Ville magique propose une plongée dans différents mythes urbains de l’Entre-deux guerres, au moment où la ville semble concentrer tous les phantasmes et toutes les craintes du monde occidental. Transversale, elle réunit plus de 200 peintures, dessins,collages, photographies et films. Une exposition à découvrir au LAM du 29 septembre au 13 janvier 2013.

Dès la fin du XIXe siècle, la ville, perçue comme lieu de tous les possibles, de tous les plaisirs, et de toutes les innovations, devient chez certains artistes le personnage principal de quelque conte fantastique.

Après la Première Guerre mondiale, le phénomène se généralise et la ville moderne fascine les artistes d’avant-garde, de New York à Paris, en passant par Berlin. Des artistes de tous horizons, comme Victor Brauner, Giorgio De Chirico, Paul Delvaux, Francis Picabia, Georgia O’Keeffe, René Magritte ou encore Joseph Stella proposent leur vision, d’abord fascinée puis inquiète, de la ville moderne. La fine fleur de l’avantgarde photographique et cinématographique occidentale y participe largement avec Eugène Atget, Brassaï, Louis Faurer, Raoul Hausmann, Umbo et les cinéastes René Clair, Fritz Lang, Friedrich Wilhelm Murnau…

L’exposition se structure autour de quatre mythes urbains particulièrement révélateurs de la façon dont la ville est ressentie et investie par ces artistes : New York, et en particulier Manhatta, perçue comme l’incarnation du sublime ; Metropolis, qui révèle la grande ville comme une nouvelle Babel envoûtante et mécanique ; Quand la ville dort où la ville, de plus en plus détachée de la réalité, est vue comme le miroir de l’inconscient et le théâtre de la mémoire ; enfin, Dark Passage, où le détective et le criminel se substituent au flâneur baudelairien.

La ville magique au LAM du 29/09 au 13/01 – informations pratiques.

suggérer un sujet - partager un lien Aucun commentaire
Publier un commentaire * Champs requis