lillegrandpalais.com

Edito

Vous retrouverez sur ce blog les acteurs qui font de Lille une destination dynamique mais aussi ceux qui contribuent à rendre Lille Grand Palais toujours plus créatif ! Nous traitons ici de l’actualité culturelle de la métropole, les experts de l’événementiel s’expriment, nos clients parlent de leurs événements… Bonne lecture !

A la Une – Le Blog

Mécanismes de la dépendance : de la passion à l’addiction

Le 31 janvier 2013 par Mathilde Gillard

Philippe Jean Parquet auteur du rapport Parquet sur la prévention des conduites addictives intervient lors de la soirée santé grand public sur le thème « Addiction ». Explication sur les mécanismes de la dépendance.

Qu’est-ce qu’une « conduite addictive » ?
Le concept de «conduites addictives» regroupe les conduites de consommation de l’ensemble des substances psycho-actives : conduites d’usage, d’usage nocif et de dépendance.
Les conduites addictives représentent des conduites humaines multidéterminées. On retrouve des déterminants liés aux génies pharmacologiques des substances psycho-actives, soit  le produit et sa capacité à rendre dépendant. Egalement aux compétences bios psychosociales des personnes, au contexte social, culturel, économique, réglementaire et législatif.
En résumé, une conduite addictive dépend du produit, de la personne et de son environnement.
Les mécanismes et le processus des conduites addictives sont donc communs à l’alcool, au tabac, à la drogue, aux jeux…

Comment passe-t-on de la consommation à l’addiction ?
Certains produits rendent plus dépendants que d’autres. Par exemple le crack est plus fort en substances psycho-actives que le cannabis, à cela s’ajoute le facteur individuel, la sensibilité, la vulnérabilité et l’insertion sociale de l’individu. Il y a également une autre problématique, celle de l’offre de produit qui se développe et entraine de plus en plus de personnes dépendantes. Les drogues sont un exemple puisqu’il existe une réelle économie parallèle.
Les cultures et les comportements ont également changé. Le cannabis est aujourd’hui plus que jamais un marqueur juvénile et un facteur d’intégration chez les jeunes. On constate également de nouveaux phénomènes comme le binge drinking, mode de consommation excessive de grandes quantités d’alcool sur une courte période de temps. Face à ces nouveaux comportements il faut donc agir !

Face à l’addiction que faire ?
Il faut tout d’abord évoquer le problème avant que les conduites apparaissent. Si on constate ce phénomène chez un proche, il faut évoquer le mal-être sans passer par les recommandations moralisatrices. Il ne faut pas hésiter à se rapprocher de certains groupes d’entraide en addictologie. Le comportement de dépendance nécessite une prise en charge sanitaire et sociale spécifique.

Peut-on éradiquer les « conduites addictives » ?
Difficilement et il n’y a pas de modèle parfait ! L’objectif est de baisser le nombre de consommateurs et de consommation, il y a plusieurs objectifs pour une politique à mener. La législation est faite pour lutter contre l’offre de produit, après il y a la prévention et les traitements. Si on ne réalise qu’une de ces actions sur trois, il y a peu de chance pour que cela fonctionne.

Entrée gratuite – Réservation obligatoire sur soirée-sante.com – Soirée « Addiction » mardi 12 février à 18h30 à Lille Grand Palais.

suggérer un sujet - partager un lien Aucun commentaire
Publier un commentaire * Champs requis