lillegrandpalais.com

Edito

Vous retrouverez sur ce blog les acteurs qui font de Lille une destination dynamique mais aussi ceux qui contribuent à rendre Lille Grand Palais toujours plus créatif ! Nous traitons ici de l’actualité culturelle de la métropole, les experts de l’événementiel s’expriment, nos clients parlent de leurs événements… Bonne lecture !

A la Une – Le Blog

OVH une histoire de famille

Le 22 mars 2011 par A la une

octave-klabaLorsqu’ils arrivent de Pologne, les Klaba ont moins de 6000 francs en poche. Une dizaine d’année plus tard, OVH, leur société d’hébergement de site internet, basée à Roubaix, est leader en Europe. OVH, ce sont 400 000 clients et l’hébergement d’un tiers des sites internet français. Henryk Klaba, président et père d’Octave Klaba, fondateur de l’entreprise, explique cette réussite industrielle et familiale hors-norme.

Comment est née OVH ?
Nous sommes une famille de mineurs, arrivée en France dans les années 1990. OVH a débuté dans la cave. Mon fils Octave l’a créé alors qu’il étudiait encore, il avait 25 ans. Aujourd’hui, tout le monde travaille dans la société. En 2011, nous allons investir plus de 30 millions d’euros. Nous n’avons pas de capitaux extérieurs, tout ce qui est gagné est réinvesti, ce qui permet un fort développement. C’est l’effet boule de neige : on ne contracte pas de prêt, on gagne pour investir.Comment expliquer une telle réussite ?

La base, c’est l’innovation et la création. C’est une société leader, nous cherchons des nouvelles tendances, des nouvelles technologies. Nous sommes rapide, flexible et nous prenons des risques. On ne perd pas de temps à développer des brevets : « suivez-nous si vous en êtes capable ! ». Dès que quelqu’un a une idée, on assure les finances. On embauche des gens jeunes et créatifs, à qui on laisse une large marge de manœuvre. Et puis Octave est à l’écoute des clients sur le forum et mailing list.

La valeur d’OVH, ce sont d’abord ses employés…
La valeur de la société, c’est la valeur des gens, le reste on peut l’acheter. La vie est courte, faire de l’argent pour faire de l’argent ça n’a pas de sens, l’important c’est de vivre une histoire, en famille et avec des gens qui ont notre confiance. Je suis fier de travailler avec mes fils et avec une cinquantaine de personnes exceptionnelles humainement et professionnellement. Je me sens responsable de mon entreprise et des salariés. Quand quelqu’un veut partir, je suis fâché…

Des projets ?
Nous allons embaucher 112 employés supplémentaires en 2011. Nous sommes implantés en Tunisie depuis peu, et nous voulons nous développer aux Etats-Unis, au Brésil, au Maroc et en Russie. Et puis il y a ce nouveau projet, chapeauté par mon fils Miroslaw, Cloud, qui est en phase de test.
Propos recueillis par Elsa Bastien

suggérer un sujet - partager un lien Aucun commentaire

Les commentaires sont fermés.