Philippe Deruelle, Professeur en gynécologie et obstétrique à Jeanne de Flandre, nous parle du choix de Lille Grand Palais pour accueillir, les 6, 7 et 8 décembre 2017, les 42èmes journées du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF).

« Après s’être organisé à Paris pendant de nombreuses années, le congrès de gynécologie a eu lieu sur Nantes, Montpellier puis Lille. Cet événement francophone réunit entre 3 000 et 4 000 participants. Parmi eux, figurent 30% d’étrangers provenant de pays différents. Ainsi, ce sont la Suisse, la Belgique, l’Afrique du Nord, le Liban, l’Afrique Noire francophone, le Vietnam, le Brésil et le Canada francophone qui participeront au congrès.

Nous avons choisi la ville de Lille car elle offre une situation géographique stratégique entre Paris et Bruxelles. Son accessibilité permet aux congressistes, en particulier ceux issus de la région parisienne, de venir assister à des conférences sur la journée puis de rentrer chez eux le soir. Lille offre également une grande capacité hôtelière avec plus de 8 000 chambres.

Enfin, Lille Grand Palais a été choisi pour la modularité de ses salles. Permettant de passer de conférences en amphithéâtres à des espaces déjeuners et pauses café de manière très fluide et agréable, les espaces de Lille Grand Palais ont été un atout majeur dans notre décision. »