Philippe Duraphourg et Pierre Trudelle témoignent au nom de la Société Française de Physiothérapie sur l’édition 2015 du congrès biennal JFK. 176 participants sont intervenus pendant 3 jours auprès de 1 150 participants, ce qui constitue la plus importante manifestation du secteur.

« Nous réalisons une édition sur deux à Paris, mais nous avons la volonté de développer notre congrès en province. Nous étions à Marseille en 2011, à Paris en 2013. En 2015, nous avons décidé de réaliser notre congrès à Lille, au sein de Lille Grand Palais.

Un grand nombre de kinésithérapeutes se situe dans le Nord. C’est pour cette raison que nous avons choisi Lille. Originaires de Carcassonne et de Normandie, nous avions connaissance de plusieurs Universités de Kinésithérapie réputées sur Lille (Université Catholique de Lille, Staps, etc.) et en Belgique. Cela était déclencheur dans le choix de la destination.

Lille est ainsi devenue une évidence géographiquement parlant. Choisir Lille plutôt que Paris n’a donc pas été un frein géographique : nous avons eu des intervenants internationaux présents au congrès. De plus Lille Grand Palais est très appréciable car il possède un cadre professionnel et un format qui correspond à nos critères : conférences et démonstrations pratiques (amphithéâtres aménagés et salles organisées polyvalentes). En effet, notre besoin était d’avoir un congrès multisalles afin d’inclure des « mini congrès » sur le même site.

La modularité et le regroupement des salles permettent une navigation facile grâce à la proximité des espaces.

En 2013, à Paris, nous étions à 760 congressistes, en 2015, à Lille, nous avons atteint 1 100 participants. Une belle évolution pour notre événement ! »