Le Docteur Sylvia Giard, chirurgien oncologue au Centre Oscar Lambret, se confie sur la l’édition lilloise du congrès de la Société Française de Sénologie et de Pathologie Mammaire (SFSPM). Environ 1000 personnes sont attendues courant novembre 2017, à Lille Grand Palais.

« Les congrès de la SFSPM sont tournants au sein de l’Hexagone. La dernière édition lilloise remontait à 2006, à Lille Grand Palais. Nous y revenons en 2017, onze ans après l’événement !

Organisés par le Conseil d’Administration de la SFSPM, les congrès rassemblent chaque fois entre 1 000 et 1 200 participants venant de toute la France et des pays francophones. Ils nécessitent donc un lieu de grande taille et bien desservi par les transports. L’accessibilité de Lille Grand Palais – présence de métro, gares, aéroports, autoroute – et son volume d’espaces répondent parfaitement à ce cahier des charges. Lille est ce qu’on appelle une « ville à taille humaine » et est très bien desservie. Tout y est accessible à pied. De plus, là où la capacité hôtelière de Lille posait problème il y a onze ans, aujourd’hui, ce n’est plus le cas.

Concernant le domaine de l’oncologie et tout particulièrement les spécialités médicales pour la prise en charge du cancer du sein, il faut savoir que Lille est l’une des villes de province les mieux équipées. À ce titre, le Centre Oscar Lambret dispose de plateaux techniques très performants. Notre plateau de radiothérapie, par exemple, est reconnu comme l’un des plus beaux d’Europe.

Je suis très heureuse de l’accompagnement des équipes de Lille Grand Palais tout au long de la préparation du dossier. Il y avait déjà une antériorité avec le Professeur Jacques Bonneterre du COL, qui est très connu dans la profession, mais c’était tout nouveau pour moi. J’ai été reçue avec chaleur par les équipes de Lille Grand Palais et on m’a très vite mis à l’aise. L’accueil y est simple, professionnel, et ils savent anticiper nos besoins pour préparer le travail en amont. » – Sylvia Giard